4CASINO : MAG PHYGITAL & UX : DECRYPTAGE DU MAGASIN DU XXI à la française6 minute(s) de lecture estimée

La visite du dernier « concept store » 4CASINO, magsin “PHYGITAL”, en bas des Champs Elysées, interpelle sur l’intégration de la technologie dans le parcours et les usages des courses du quotidien dans nos magasins d’alimentation de proximité. D’abord, définissons ensemble un magasin phygital : c’est la vente physique assistée par la technologie “en magasin”, visible et accessible en relais du vendeur et des outils de vente, complémentaire au smartphone client. 4Casino est un avancée forte sur le magasin phygital et aussi une réponse française anticipée de Casino à AmazonGo qui viendra tôt au tard se déployer en Europe !

Retour d’expérience et visite avec décryptage sur l’offre, les services, les points de contact « phygitaux » à l’aune de nouveaux magasins du XXI, qui se revendiquent « lieu de vie et de bien manger à la française » et surtout la fin des courses corvées ou “ennuyeuse par un retour au sensoriel à l’hospitalité” comme dirait Olivier Saguez !.

Key facts du 4CASINO – concept store préfigurant les futurs Casino de proximité

-Concept store qui mixe l’épicerie fine (quartier bas des champs), le convenience F&B, et le digital
-Une expérience qui allie tous les scenaris magasin : achat continu, achet web/magasin, consommation sur place/emporter/livrer….
-400 m de surface sur 3 espaces (1 par niveau) pour 6000 refs
-Ouvert 24/24 et 7/7 sans caisse/caissière
-Magasin phygital n°1 en F&B en France
-Un partenariat entre Casino et l’un de ses meilleurs franchisés : Moez-Alexandre Zouari

Les points de nouveautés : l’expérience physique “nocanal” avec des preuves

-Le triple univers mixe convenience basics / épicerie-fine (selection partenaires) / showroom meuble (CD-discount),
-les partis pris de l’offre autour du gout, du bien manger, de la fraîcheur, avec des preuves tangibles : étalage légume 100% bio, cave à vin et chocolat, bar à croc et pâtisserie, placard d’épicerie fine de grande marque
-Le premier mur de spiritueux connecté, une cave digitale et son sommelier,
-Des points de contacts de la technologie avec le client bien pensé et surtout efficace en fonction : murs digital, écran guide…
-L’apport de partenaire de distribution et technologie pour offrir avec son premier show-room parisien
-L’offre via une liste de partenaires impressionnants :

Offre de gout, de qualité autour de “partis pris” façon “BAR à..”

Je passe très rapidement sur l’offre convenience du sous-sol qui voit simplement l’ajout de la technologie sur l’affichage des réglettes prix. La spécificité tient au choix « à la carte » fait par le groupe Casino autour de pôle :

BAR à CROCS, salades :
-LAMEE pour les sandwiches artisans
-CARRE pour la boulangerie à la Japonaise
-ONO POKE pour l’offre salade-sushi d’inspiration californienne from LA

BARS à JUS, bières…
-MARIAGES Frères pour le thé, Nespresso pour le café
-GALLIA pour les bières

DESSERTS ET
-ANGELINA, spécialistes des déserts gourmands pour les gâteaux
-UNE GLACE à Paris pour les pâtisseries glacées
-MARGERITE DU PRES pour le yaourt glacé
-LA MERINGAIE pour la meringue

Le concept du RDC est un mix entre une épicerie fine de quartier très « décontractée », par son contenu de son implantation dans le huitième arrondissement, et un « dépanneur » en F&B.

Le plus intéressant est évidemment la digitalisation, la phygitalisation de ce concept casino !

Phygitalisation et points d’innovation du 4CASINO

Analyse des points de contacts « phygitaux » ou digitaux du magasin :

  • Scan express qui fonctionne avec l’application à télécharger au début du parcours client et permet surtout l’accès 24/24, 7/7 ; l’application permet de ne plus passer en caisse car vous scannez au fil de l’eau de votre parcours achat.
  • Picking Wall qui utilise l’application Casino Drive : on peut faire ses courses sur le mur ou sur son mobile en déjeunant, et se faire livrer à la maison depuis les plateforme Casino (pas du magasin, dommage pour les points d’aspérité).
  • Assistant vocal nommé MAX : la technologie de Siri pour se guider dans le magasin
  • Services connectés nouveaux : mur digital à spiritueux avec un guidage visuel sur le mur, table numérique de vin avec conseil pour le choix
  • Réalité physique et augmenté pour un pur Player du groupe : CD discount investit le showroom du premier étage avec un espace dédié à la décoration et mobilier. Avantage client : pas de frais de livraison au client magasin et un suivi personnalisé par les vendeurs du magasin de votre livraison

Une liste de partenaire technologique orchestré par l’agence REINSDYR
-le groupe ITAB pour la personnalisation du concept
-XXII pour la partie IA et la data magasin
-Find&Order pour la carte mag 3D et le guidage magasin pour le client et source d’infos magasin
-Twil comme partenaire digital vin

…. Et je garde le reste de mes notes, sans être totalement open source ,de mes relevés et connaissances sur le sujet du parcours shopping où le numérique est un moyen à l’exécution au service de l’expérience client avec le juste dosage entre technologie et humain.

Que retenir de ce magasin connecté ?

-Une expérience réussie qui éveille les sens, et mets le client au centre de l’expérience
-Un personnel 100% dédié à l’accueil qui engage vers le client et « change la posture de vente » définitivement,
-Un lieu de vie qui redonne le gout à la découverte gustative, à la surprise en magasin,
-Un concept store qui devrait rayonner au-delà de son quartier par l’aide de la technologie (même s’il manque encore le couplage de livraison de proximité de l’offre attaché spécifiquement à ce magasin),
-Un concept duplicable dans l’approche mais pas encore dans le positionnement car très ancré “bas des champs ” et qui devra s’ajuster en deploiement quartier par quartrier, ville par ville : on démarre une génération de magasin aux « implantations sur mesure en offre et format » pour le retail de demain,
-Un concept haut de gamme et cher en prix offre (et coût magasin), à surveiller,
-Un « parcours phygital » qui marche bien au global avec des points à améliorer dans le temps : sortie de caisse avec ticket code bar (?-double ticket), position du mur de convenience livraison et qui n’intègre pas toute l’offre (celle haut de gamme est de quartier en fait), l’absence de livraison de la partie épicerie fine sur tout paris… bref des réglages tellement tous les scénarios shoppers existent et qu’il faut faire des choix.

Ce que sauront faire sans nul doute les équipes de casino !
Bravo, saluons ce beau magasin !

Reportage 5/10/2018 – Alexis de Prevoisin

Laisser un commentaire