JIMMY FAIRLY : STORY TELLING & DNVB SUCCESS by RETAIL4 minute(s) de lecture estimée

STORY & SUCCESS de JIMMY FAIRLAY via le retail : de DNVB à Retail physique demain.

Analyse de cette DNVB qui se “retail-ise”, comme expert passionné de retail en intégré chez les enseignes ; Analyse pour mieux transformer au sein du retail historique et prendre le meilleur du nouveau marketing des DNVB.

Jimmy Fairly, des lunettes fashion, accessibles et faites “par amour” : du web vers le magasin (32)
Une DNVB retail qui a créé un parcours client, une expérience forte, une vente engagée.
Décryptage
https://www.jimmyfairly.com/

Lancée en 2011 par Antonin Chartier et Sacha Bostoni, la marque Jimmy Fairly s’est donné le pari fou de révolutionner le marché de l’optique. Comment ? En transformant le rendez-vous chez l’opticien en un instant fashion, mémorable, agréable et surtout accessible !

Alors retour sur les facteurs de la success story  Digitally Native Vertical (Vertical comme direct to consumer) Brand ! Parce que pour les “petites marques” et les DNVB  en général, LA DISTRIBUTION EST CLE et le web donne simplement une lucarne “direct to consumer” qui n’est pas encore suffisante en business !… Il faut donc des magasins physiques pour ces offres de marques du web devenues plus que jamais différenciante, segmentante grâce au web, et en accès direct à des conso’acteurs engagés, en communauté.

Le succès tiens à actionner tous les canaux “direct to consumer” et donc aussi par le PHYSIQUE !
Bref, le BUSINESS est “PHYGITAL” et omnicanal.

Plan de l’article :
(i) FAIRE D’UN BESOIN UN ACCESSOIRE DE LUXE & DE VOTRE PERSONNALITE,
(ii) EXPERIENCE “CLIENT FIRST”,
(iii) UNE VENTE ENGAGEE, RESPONSABLE QUI JOUE L ECONOMIE CIRCULAIRE !

FAIRE D’UN BESOIN UN ACCESSOIRE DE LUXE & DE VOTRE PERSONNALITE
Jimmy Fairly, le luxe – ou l’affordable luxury – sans intermédiaire et identitaire : faire de la lunette un vrai accessoire fashion quasi luxe. Chaque paire est dessinée et assemblée en France, vendue au prix de 99€. Leur secret ? Des modèles haut de gamme et de qualité vendus à un prix accessible dans leurs propres boutiques, après un marketing bien rodé sur le web (au depart frein sur l’aspect santé/sécurité sur ce marché) et instagram. La marque parisienne va même encore plus loin en offrant les verres à la vue pour toute monture achetée. « En supprimant les intermédiaires, nous maîtrisons la production, de la conception à la commercialisation, afin de proposer des montures au prix le plus juste » explique les fondateurs. Les lunettes les plus mode du marché.

EXPERIENCE de  CLIENT FIRST !
Les équipes de Jimmy Fairly s’efforcent de bâtir une expérience client inédite, au cœur de boutiques design et cosy. A la manière des coffee shop new yorkais, elles sont pensées comme de véritables “lieux de vie où l’on aime s’attarder”. Et les points de ventes sont toujours bien placés au regard des critères de flux et d’accessibilité. L’agilité et la cohérence globale entre le produit, le prix et les lieux de ventes sont le cœur du succès. Avec Instagram comme outil favori – le seul média social qui pemet d’inter-agir avec sa communauté en gardant le contrôle par la marque en fait !- , la marque ne cesse d’augmenter sa communauté composée notamment d’influenceuses. Clara Berry, Lena Simonne, Chloé Lecareux ou encore Annabelle Belmondo : elles s’affichent toutes sur les réseaux sociaux avec leurs derniers coups de cœur !

UNE VENTE ENGAGEE, RESPONSABLE QUI JOUE L ECONOMIE CIRCULAIRE
Dès sa création, Jimmy Fairly a adopté le principe du “Buy One Give One” : pour chaque paire achetée, l’entreprise s’engage à donner une paire à une personne dans le besoin via des associations comme Restoring Vision et Vue d’Ensemble. Un engagement qui a permis la distribution de 300 000 paires à travers les pays les plus défavorisés. Bien plus qu’un simple label de lunettes, Jimmy Fairly est une marque engageante et engagée recensant aujourd’hui 43 points de vente en France, en Angleterre et en Allemagne. Un succès qui n’est pas prêt de s’arrêter puisque de prochaines ouvertures sont d’ores et déjà prévues en Espagne et en Italie.

En conclusion, le vrai succès RETAIL de ces “marques entrantes”, c’est le couple HUMAIN et DIGITAL, et qui trouve une incarnation PHYSIQUE en MAGASINS ! Née du web, Jimmy Fairly a très vite appliqué son marketing et distribution en physique, voir pivoté de modèle… pour avoir un CA web devenu très mineur !
Le web, nouvel accès au retail pour les marques nouvelles ou les marques coincées dans un circuit de distribution en perte de vitesse (l’hyper par exemple) ? Vaste question.
Exemple à suivre et comparer avec Sezane en fashion.

#marché #retail #brands #dnvb #phygital

Chiffres clés :
Créé en 2011
32 magasins en propre en 2019
Groupe Experienced Capital
www.jimmyfairly.com

Laisser un commentaire